Pandemic Legacy

Sauver le monde en douze parties !

 

Quoi de mieux qu’un jeu de société pour occuper un après midi pluvieux (ou enneigé !), un dimanche entre amis, une soirée où le programme télé ne vous plait pas  ?

C’est à la fois le moyen de partager un moment convivial avec des amis, de pouvoir partager un moment en amoureux sans sortir de la maison ou d’occuper ses enfants lors d’un temps libre en famille.

J’aurai l’occasion de vous présenter plusieurs jeux qui sont pour moi des perles. Mais aujourd’hui je voulais vous parler du jeux Pandemic et surtout de sa version Legacy qui est très particulière mais que j’adore.

Boite du jeu Pandemic Legacy – Saison 1

Qu’est-ce qu’un jeu Legacy ?

Le site www.extralife.fr nous en donne la définition suivante :

“Par définition, un jeu Legacy n’offre aucun retour en arrière, laissant les joueurs seuls face à leurs choix qui affecteront non seulement la partie en cours, mais également toutes les sessions de jeu suivantes. Jouer à un jeu Legacy, c’est donc endurer jusqu’à la fin de ses jours les conséquences de la moindre décision, du moins jusqu’à l’achat d’une nouvelle boîte de jeu vierge de toute modification.”

En effet, ce que l’on aime dans un jeu Legacy c’est qu’au fur et à mesure que nous jouons nous découvrons de nouvelles règles, de nouveaux objectifs, de nouveaux personnages. Nous détruisons des cartes – ce qui est assez difficile pour moi je l’avoue – pour en découvrir de nouvelles plus fortes et plus complexes. A chaque fin de partie nous découvrons des bonus qui nous permettent d’améliorer nos personnages, de valider définitivement des constructions faite dans la partie afin, entre autre, d’en bénéficier au tour suivant.

Plateau de jeu en cours de partie

Quelle est le principe du jeu ?

Pandemic Legacy est un jeux coopératif. Une maladie se propage sur terre (représenté par de petits cubes de couleurs jaune, rouge, bleu et noir) et les personnages doivent, soit contenir le virus, soit soigner la population, soit trouver un remède et donc éradiquer la maladie en douze mois maximum.

Nous avons fait le choix de faire ce jeux à trois personnes mais je vous conseille de le faire à quatre. Attention il faut choisir de jouer toujours avec la même équipe. Ce jeu évolue d’une partie à l’autre donc il va être compliqué d’expliquer les règles et l’évolution du jeu si c’est une nouvelle personne à chaque fois.

Pandemic Legacy se joue sur une année de jeu. En effet, chaque partie correspond à un mois de l’année. L’objectif est de sauver le monde d’une terrible pandémie en un an. Rassurez vous si vous perdez un mois (soit une partie) vous pouvez le recommencer mais vous n’aurez pas de troisième chance…

De notre côté nous avons fait le choix de faire deux parties (soit deux mois de jeux) par mois environ et si nous perdons la partie alors nous rejouons le mois en cours – impossible d’aller se coucher sur une défaite ! Ce rythme nous permet de profiter du jeu qui je vous le rappelle a une durée de vie de douze parties pour les équipes les plus fortes et vingt-quatre parties pour les équipes les moins fortes.

Avons nous réussie notre mission ?

Je ne vous dévoilerais pas la fin du jeu mais je peux vous dire que nous avons terminé notre mission avec succès ! 

Nombre de partie jouée : 17 – nous avons joué deux fois les mois de Mai, Août, Septembre, Octobre et Décembre. Nous avons commencée notre mission le 06 Septembre 2017 et nous l’avons terminée le 08 Février 2018. 

Maintenant que le jeux est terminé je vous donne mon avis  : 

Personnellement j’adore jouer à un jeu ou les règles changent en cours de route et ou je ne peux donc pas prévoir ce qu’il va se passer. C’est pour moi un des meilleurs jeu auquel j’ai joué. Il n’est d’ailleurs pas exclu que mon équipe et moi, nous nous retrouvions pour la saison de 2 de Pandemic Legacy ou du moins sur une version Legacy d’un autre jeu.

 

Nombre de joueur maxi  : 4

Temps d’une partie entre 30 min et 1h (attention la mise en place du jeux et la fin de partie peuvent prendre du temps)

Coût : 55€ (prix observé dans la Boutique Variante Paris)

 

Laisser un commentaire